Bonne année connectée !

J’en ai beaucoup parlé l’année dernière, la santé connectée devra connaître son véritable essor en cette nouvelle année que je vous souhaite au passage la meilleure possible. Beaucoup de choses ont émergé, mais il manque encore le dernier coup de collier pour passer d’un petit ecosystème d’initiés à une utilisation massive auprès du grand public. Cela passera par quelques innovations vedettes. En voici quelques unes.

Les objets connectés du prototype à l’industrie

J’en avais déjà parlé il y a quelques temps, Visiomed est sans conteste le moteur de l’innovation santé en France. Ses objets connectés sont connus, reconnus, et déjà exportés aux Etats-Unis. Mais pour accélérer il faudra aller encore plus loin dans l’accompagnement et dans le service.

C’est d’ailleurs ce qu’ils sont en train de faire avec une nouvelle application présentée au CES. Comment agréger toutes les données de ces objets connectés fiables pour en tirer des profils et des alertes spécifiques selon les patients ?

Même si c’est la partie qui fait le plus peur au grand public, c’est bien ce traitement des données de santé qui permettra de rendre les objets connectés réellement utiles dans la prévention et la détection de certaines pathologies. Un véritable enjeu de santé publique.

Aux médecins de faire bouger les choses !

Si les plus jeunes sont par nature plus connectés que nos anciens, c’est bien aux médecins de se lancer dans le grand bain. En accompagnant leurs patients dans l’utilisation des bons objets et des bonnes applications mobiles. C’est toute une pratique qui doit être réinventée. En commençant par la consultation et le terrain.

Des initiatives sont en cours du côté du Conseil National de l’Ordre pour ce qu’il appelle la santé de demain. Il faut suivre le mouvement ! Chacun à notre niveau, selon nos antécédents et nos besoin de suivi en santé.

Bref, entre des industriels toujours plus innovants et des professionnels de santé qui s’intéressent un peu plus au phénomène, nous devrions vivre une nouvelle année passionnante dans le monde de la santé connectée. C’est indispensable pour sauver notre système de santé en le modernisant comme jamais auparavant.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la cinquième lettre du mot bwiutr ? :