Santé connectée, bonne ou mauvaise chose ?

Montres et bracelets connectés, ceintures auto-ajustables, capteurs d’activité, biberons calculateurs, balances connectées, etc. De nombreux objets connectés apparaissent aujourd’hui comme un moyen de nous aider dans l’administration de nos soins, la surveillance de notre santé, la mesure de nos activités. Ces innovations technologiques ont pour but de veiller à notre santé, mais est-ce vraiment ce qu’elles font ?

 Un coach de vie à notre service 

Les objets connectés présentant la possibilité de nouveaux usages, sont devenus des assistants personnels. Disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7, ils sont là pour nous dire combien temps et combien de kilomètres nous avons couru, nous indiquent notre fréquence cardiaque, notre rythme cardiaque ; ils nous informent sur le poids que nous faisons, nous indiquent le poids que nous devrions faire, etc.

Ces appareils connectés ont révolutionner le monde de la santé et sont d’une aide précieuse pour les sportifs de haut-niveau et les personnes atteintes de certaines pathologies.

Ces produits connectés permettent de tout mesurer : heures de sommeil, poids, calories ingérées ou perdues, pouls, etc. Connecté à votre téléphone portable, vous obtenez un assistant personnel totalement opérationnel.

Ces objets connectées sont aisément contrôlables et très intuitifs. Ils sont capables de nous aider à contrôler notre bonne santé. Très utiles à de nombreux individus, un bon nombre de personnes n’imaginent plus leur vie sans leur montre connectée ou leur bracelet de sport.

Cependant au delà de leur aspect utilitaire et leur design sympa, ces appareils posent de nombreuses questions dans le monde de la santé. Est-ce toujours bon de chercher à tout mesurer ?

 

La sécurité des données personnelles 

Le domaine de la santé est un domaine très normé. La sécurité des données personnelles est très importante car elle fait entièrement parti du secret médical propre aux métiers de santé. Ces objets connectés font donc débat auprès des professionnels de santé.

Bien que la majorité estime qu’ils sont utiles et ont tendance à le recommander à leurs patients, ces objets connectés posent la question de la collecte des données personnelles par les différents fabricants d’objets connectés tels que Withing.

La collecte de ces données permet de réaliser une étude des comportements des utilisateurs et représente une valeurs économiques pour l’entreprise qui détient ces données. Pourtant celle-ci relève de données propres à la santé et ne devrait pas, pour une question éthique, être revendue ou réutiliser à but marketing.

Le problème de la sécurité des données personnelles est donc central lors de l’utilisation de ces données.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la deuxième lettre du mot ypwu ? :